• Fetes des grand mere un jour speciale pour tous car nos grand mere sont des symboles
    je souhait une bonne fetes a toutes ses grand mere qui le merite.
    Ces femmes qui pour nous represente une bouquet de fleur j'ai composé ce bouquet pour vous:

    Giroflée mauve: famille
    Rose rose: amour tendre
    Agératum multicolore: Bien le plus precieux
    Nigelle: lien d'amour
    Dahlia panaché:Pensées pour vous

    Mauve: affection pure et douce
    Epine- Vinette: sacrée caractère
    Rhubarbe: garder le courage
    Ellébore: beaucoup d'esprit



    un petit mot à une grand mere qui compte pour moi et qui n'est pas la mienne mais elle est le symbole du courage et de la sincérité, je ne l'a connais pas depuis tres longtemps mais j'aurais aimé en avoir une comme elle.

    Je dedie une chanson certes triste vers la fin mais qui me parle et a toutes les mamans je leur dis que c'est aussi leur fetes car un jour elles seront grands mere ou le sont deja et pour nos enfants vous etes un bien precieux.

     



    les paroles a lire et a nos enfants n'oublier pas ......

    une mère,
    ça travaille à temps plein,
    ça dort un oeuil ouvert,
    c'est d'garde comme un chien,
    ça cou ourt,
    au moindre petit bruit,
    ça s'lève au petit jour,
    ça fait des petites nuits,

    c'est vrai ai,
    ça crève de fatigue,
    ça danse à tout jamais,
    une éternelle gigue,
    ça reste e,
    au prés de sa couvée,
    au prix de sa jeunesse,
    au prix de sa beautée

    une mère,
    ça fait ce que ça peut,
    ça ne peut pas tout faire,
    mais ça fait de son mieu
    une mère,
    ça calme des chamailles,
    ça peigne d'autres cheveux
    que sa propre broussaille

    une mère,
    c'est plus comme les autres filles,
    ça oublie d'être fiere,
    ça vit pour sa famille,
    une mère,
    ça s'confine au bercaille,
    c'est prit comme un noyaux dans le fruit de ses entrailles,

    une mère,
    c'est là qu'ça nous protège,
    avec les yeux plein d'eau,
    les cheveux plein de neige,
    une mère,
    à un moment ça s'courbe
    ça s'grince quand ça s'penche
    ça n'en peut plus d'être lourde

    ça tombe,
    ça se brise une hanche,
    puis rapidement ça sombre,
    c'est son dernier dimanche,
    ça pleure,
    et ça fond à vue d'oeuil
    ça atteind la maigreur
    des plus petits cerceuille

    oh bien-sure,
    ça veut revoir ensemble,
    toute sa progéniture,
    entassée dans sa chambre,
    et ça fait,
    semblant d'être encore forte,
    jusqu'à s'que son cadet,
    ait bien refermé la porte,

    et lorsque,
    toute seule ça se retrouve,
    ça attend dignement,
    que le firmement s'entrouvre,
    et puis, là,
    ça se donne le droit,
    de fermer pour une fois,
    les deux yeux à la fois,

    une mère,
    ça devrait pas partir,
    mais on y peut rien faire,
    mais on y peut rien dire,

    une mère (choeurs)




    PS une autre chanson que je dedie a un homme qui se reconnaitra en tout cas je l'espere


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique